Par Julien POISOT, chef du restaurant « Le chateau de Mercues »
Membre des « Bonnes Tables du Lot »